02/02/2009

Jack Tortrat

Jack Tortrat a pris modèle sur l'arbre qui puise son énergie par ses racines dans les profondeurs de la terre et, dans le ciel, par ses feuilles. Il a donc placé, dans sa cité idéale, la fonction tra­vail en sous-sol. 

Au-dessus des lieux de travail, et sur trois niveaux toujours souterrains, se place le centre de la cité, énorme souk où arri­vent et d'où partent les circulations horizontales reliant la cité au mon­de extérieur: commerces, lieux culturels et cultuels se trouvent dans cette partie d'où fusent vers le haut et vers le bas, les batteries d'ascenseurs. 

Le travail prend la place des racines de l'arbre, l'habitat se situe où poussent les feuilles, habitat spatial que son auteur appelle on "énor­me périscope sur une nature régénérée", le sol naturel étant entièrement réservé aux arbres, aux allées forestières, aux terrains de sport, etc.

11:00 Écrit par Luckybiker dans 07 Seconde moitié du XXe siècle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : tortrat |  Facebook |