30/12/2008

Bois et plastique

Grand rival de l'acier, le verre n'est aujourd'hui plus lié à l'idée de fragilité. L'ingénieur Freyssinet, inventeur du béton précontraint, procla­mait en 1943: 

Les grands rivaux possibles de l'acier sont les verres. Outre qu'ils sont inoxydables, leur contrainte de cession est, à poids égal, triple de celui de l'acier. Dès à présent, on connaît les moyens de rendre le verre non fragile; l'un d'eux est le tirage en fila fins. Un fil de verre est bien plus résistant que le meilleur fil d'acier du même diamètre, et il est trois fois moins lourd. L'emploi du verre comme arma­ture n'a donc rien de paradoxal. 

Des matériaux moins modernes peuvent également connaître un nouvel essor. Des architectes comme l'américain Lundy et le Français Bourbonnais, un ingénieur comme Lourdin sont, par exemple, actuellement en train de donner une nouvelle vie à l'architecture en bois. Des colles et des joints nouveaux facilitent en effet les assemblages. Amélioré par la chimie et par les techniques récentes de finition, le bois connaît une nouvelle jeunesse. 

S'il est un nouveau matériau qui contient d'immenses promesses d'avenir en architecture, ce sont bien les matières plastiques. L'architecture n'en fait encore qu'un emploi timide. Pourtant de nombreuses expériences satis­faisantes ont déjà été faites dans ce domaine et des prototypes de maisons en matières plastiques existent déjà depuis de nombreuses années.

C'est en 1956 que Ionel Schein entreprit, en collaboration avec Y. Magnant et R-A. Coulon l'étude du premier prototype de maison entièrement construit en matière plastique. Ce projet d'habitation industrialisable fut financée par les Charbonnages de France et frappa le public par son extérieur rond et sa circulation intérieure en spirale.

 ionel schein maison escargot [web520]


Ionel Schein: maison escargot entièrement en plastique

Resté sans lendemain, ce travail a au moins eu le mérite de mettre l'accent sur l'avenir des matières plastiques dans la construction et d'encourager quelques vocations. 

Un an après la maison en matière plastique française, les architectes Richard W.Hamilton et Mewin E.Goody, en collaboration avec l'ingénieur Dietz, réalisaient aux Etats-Unis un semblable prototype appelé "Maison de l'Avenir" qui, installé en permanence à Disneyland, s'est fort bien comporté malgré ses milliers de visiteurs.