13/02/2009

Architecture organique.

C'est à partir de lois biologiques que travailleront les architectes. Les nombres d'or ne seront plus géométriques, mais biologiques. 

Louis Armand. 

On pourrait penser que, dans cette voie, l'homme du XXIe siècle retrouvera des formes d'habitat proches de celles de l'architecture préhistorique. Il n'en est rien: 

Les premiers ouvrages de l'homme ressemblaient aux cavernes, aux nids et aux constructions réalisées par les animaux, mais absolument pas à la structure interne des êtres vivants. Les structures vivantes semblaient soumises à des lois totalement différentes de celles régissant les créa­tions de l'homme. 

Les structures vivantes, structures internes propres aux végétaux et aux animaux, sont identiques aux "structures techniques" créées par l'homme, à tel point qu'on peut se demander si la similitude est accidentelle ou si les deux types reposent sur des lois communes. 

A.J.Helmcke - Frei Otto.

 Le Ricolais structure expérimentale [web520]


Le Ricolais: structure expérimentale.

Le grand ingénieur français Le Ricolais s'est justement attaché à la découverte de ces lois communes, en étudiant notamment le squelette humain, les radiolaires et la goutte d'eau. De ses différentes études, il conclut: 

Nous croyons que l'évolution architecturale ne pourra se faire qu'en se libérant de considérations esthétiques révolues, en retrouvant avec humilité le respect des lois de la raison. Au lieu d'une attitude purement analytique, une vision synthétique des structures est la prochaine étape à franchir»et il est hors de doute que l'étude des formes naturelles gouvernées aussi par le nombre nous aidera à franchir un grand pas. 

Le Ricolais.

 robert-le-ricolais-ensayos-para-sistemas-reticulares-de-3-di [web520]


Le Ricolais: système réticulaire en trois dimensions.

Il est en effet frappant que les structures vivantes sont rarement géomé­triques, que les déchets de quelque nature qu'ils soient se présentent toujours avec un singulier ordre dans leur désordre, et que, dans l'ensemble, on peut parler d'un extraordinaire sens de la composition du hasard. On se prend à rêver de la grande leçon de l'urbanisme spontané, des agglo­mérations qui poussent comme croît une grappe de raisin. En examinant une photo aérienne d'une de ces agglomérations, on voit combien ces cités empi­riques sont régies par des lois naturelles, malgré leur apparent désordre, et combien leur ordre profond est plus proche de celui de la vie que l'ordre abstrait des grands ensembles. 

Ce répertoire étonnant de formes, de techniques, qui paraissent souvent si étrangement proches de celles des architectes prospectifs actuels, nous laisse à penser que nous avons été le jouet d'une infamie. Finalement, l'architecture de l'avenir nous paraît tout simplement avoir retrouvé des secrets perdus.

15:30 Écrit par Luckybiker dans 08 Formes nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : le ricolais |  Facebook |