09/12/2008

Tony Garnier (1869-1948): la cité industrielle.

Architecte et urbaniste français, Tony Garnier élabore, de 1901 à 1904, le projet révolutionnaire d'une "Cité Industrielle" rejoignant ainsi, mais cette fois à plus grande échelle, avec la tradition des utopistes qui le précédèrent.

 t garnier [web520]


Tony Garnier.
Cette étude, publié en 1917, aura une influence considérable, tant du point de vue de l'urbanisme que celui de l'architecture. En effet, Garnier ne se contente pas de décrire l'organisation fonction­nelle d'une ville, mais conçoit également un grand nombre d'innovations architecturales.

 une cité industrielle [web520]


Page de garde de La Cité industrielle de Tony Garnier.

Il situe son agglomération en bordure d'un fleuve, dans un endroit imaginaire du sud-est de la France. Construite suivant le principe du zoning (répartition en zones réservées à certaines activités), la cité ne comprend ni caserne ni église, mais est pourvue de nombreux équipements collectifs tels que des parcs, des terrains de sports, des hôpitaux, un centre social, etc. Les habitants, trente-cinq mille environ, qui disposent librement du sol, doivent subvenir eux-mêmes à leurs besoins.

 GARNIER2 [web520]


La zone industrielle.

Dans un but rationnel, l'usine est localisée dans la plaine, à proximi­té d'un barrage hydro-électrique et d'une voie ferrée. Les quartiers d'habitation, où se trouvent les écoles primaires, sont groupés sur un plateau orienté au sud, à l'abri des vents du nord et des émanations de l'usine; ils sont entrecoupés de vastes espaces verts non clôturés, qui permettent la libre circulation des piétons. Les maisons standardisées, de formes cubiques, sont largement ouvertes à la lumière les cours intérieures sont supprimées et les bâtiments assez espacés, selon le principe aujourd'hui appelé "prospect", de façon à éviter qu'ils ne se portent ombre mutuellement. Le centre de la ville est réservé aux services administratifs et aux équipements publics.

 Cité industrielle de Tony Garnier coll Musée social CEDIAS [web520]


Habitations individuelles.

Tony Garnier dessin cité jardin [web520]


La cité jardin.
 Tony Garnier - Cité industrielle - Habitations individuelles 02 [web520]
Modèles d'habitations individuelles.

Sur tous ses devanciers, Tony Garnier présente une innovation technique considérable qui est d'adopter le béton armé pour tous ses édifices, et une innovation esthétique non moins grande qui est d'opter pour un stylo épuré. 

Vingt ans à l'avance, il aura défini ce que l'on appellera "le style international". Les formes qu'il donne à ses bâtiments sont d'une prémonition étonnante puisqu'il imagine aussi bien le plan de verre que les fenêtres en lar­geur, le toit terrasse, les pilotis, les porte-à-faux et des innovations techniques comme le bloc-eau, le chauffage collectif électrique, le contrôle thermique, etc. Tony Garnier - Cité industrielle - Centre d'héliothérapie [web520]


Centre d'héliothérapie.

Tony Garnier - Cité industrielle - Ecole verte [web520]


Ecole verte.
 Tony Garnier - Cité industrielle - Hopital [web520]
Hôpital.

Le fonctionnalisme se manifeste dans la volonté d'adapter les données architecturales et l'organisation d'ensemble aux besoins de l'homme vivant à l'ère industrielle et qui doit tenter de rester en contact avec la nature. 

C'est donc plutôt en théoricien que Tony Garnier a exercé une influence durable sur l'architecture contemporaine. Son oeuvre est celle d'un précurseur, car elle contient en puissance les bases de l'urbanisme actuel et les idées qui seront développées par le Corbusier, notamment lors des CIAM.

 Tony Garnier - Cité industrielle - La gare [web520]


La gare.

Tony Garnier - Cité industrielle - Pilotis [web520]


Constructions sur pilotis.

Tony Garnier - Cité industrielle - Usines [web520]


Les usines.

 

18:45 Écrit par Luckybiker dans 04 Théories transitoires | Lien permanent | Commentaires (17) | Tags : garnier |  Facebook |