14/01/2009

Edouard Albert

C'est la structure de l'arbre qui a inspiré Edouard Albert pour son architecture qu'il nomme d'ailleurs "arborescente". Il s'agit d'une structure spatiale contenant 22 cellules habitables accrochées à des tubes d'acier d'une hauteur de 120 mètres et dont le diamètre décrois­sant est de 40 cm à la base et de 20 cm au sommet.

 albert_tourarborescente projet tour paris


Edouard Albert: projet de tour arborescente pour Paris.

On sait qu'Edouard Albert, spécialiste de l'architecture en tubes d'acier est un champion de la transparence et de la légèreté. Mais là, il s'agit presque d'une imma­térialité puisque les vides d'intervalles entre les cellules habitables constitueraient les 9/10 de l'ensemble construit.

A part les 20 tubes d'acier et les 5 gaines d'ascenseurs, escaliers et tuyauteries, la base entièrement dégagée place le premier plancher à 19 mètres. Les 22 cellules constituent en fait de vastes hôtels particuliers suspendus. Ces cellules de forme coquille peuvent être orientées chacune de quatre façons diffé­rentes et être installées dans un mouvement spiroïdal. Au-dessus de chaque hôtel particulier se trouve un jardin suspendu. En dessous: un revêtement de bronze et de miroirs réfléchissants. Vue d'en bas, cette construction prendrait un aspect féerique comme un immense arbre avec le papillotement de tous les reflets des miroirs. Ce monument est donc aussi conçu comme une architecture spectacle cinétique.

45albert_ileartificielle Monte Carlo


Edouard Albert: projet d'île artificielle au large de Monte Carlo.
 

18:45 Écrit par Luckybiker dans 07 Seconde moitié du XXe siècle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : albert |  Facebook |

29/12/2008

Noyes, du Château et Albert

Par ailleurs, Elyot Noyes a inventé en 1954 un astucieux coffrage en béton. Il s'agit d'un ballon sur lequel on coule le ciment, et que l'on dégonfle 24 heures après l'opération. Le résultat: des maisons rondes dites "bubble houses". 

Par ailleurs, parallèlement au béton, le tube métallique acquiert de nouvel­les formes et de nouvelles utilités en passant du stade de l'échafaudage à la structure même du bâtiment. Stéphane du Château fut l'un des premiers à utiliser ce système structural tridimensionnel qui est fortement appli­qué depuis sa première utilisation en 1958. 

Avec cette même technique, l'architecte Edouard Albert a réalisé des immeubles "cousus" et super­légers, le tube métallique permettant en effet de réaliser une économie de poids d'acier sur les profils ordinaires pouvant aller jusqu'à 50%.

edouard albert tour albert paris 13e [web520]


Edouard Albert: Tour Albert, Paris 13ème