10/02/2009

Frederick Kiesler: la maison sans fin

Entre les deux guerres, en pleine période fonctionnaliste, Kiesler ne cessa de prôner une architecture courbe et sensuelle, une architecture mobile, une architecture suspendue, toutes notions que l'on découvrit ensuite avec l'enthousiasme de la nouveauté.

 Endless%20House%20MAK [web520]


Frederick Kiesler: la maison sans fin.

On loue communément l'aérogare de la TWA de Saarinen et le Musée Guggenheim de Wright, et l'on ignore que ces deux architectures spectaculaires sont directement inspirées des idées et des dessins de Kiesler.

 Kiesler - Maison infinie plan [web520]


Frederick Kiesler: plan de la maison sans fin.

En 1924, en pleine période de ce que Kiesler appelle "le cube-prison", il concevait deux maisons sphéroïdales. Il définissait aussi le principe de la maison sans fin: 

C'est durant les années 24-25 que je supprimai le séparatisme dans la construction de la maison, c'est-à-dire la distinction entra le plancher, les murs et le plafond, et créai avec le plancher, les murs et le plafond un continuum unique.

 Kiesler - Maison infinie [web520]


Frederick Kiesler: la maison sans fin.

Kiesler vint en France en 1918 pour y réaliser un projet de ville spatiale. Celui-ci fut exposé en 1925 au Grand Palais. L'idée d'une ville suspendue, couramment reprise ensuite par les architectes prospectifs, paraissait à l'époque absolument folle. La Cité dans l'Espace de Kiesler s'élevait à des niveaux différents, réservant le sol naturel aux parcs, aux prairies et aux canaux. Chaque élément d'un bâtiment ou de la ville était envisagé non pas comme l'expression exclusive d'une seule fonction mais comme un noyau de possibles que la coordination avec les autres éléments peut développer.

 maison sans fin 1959 [web520]


Frederick Kiesler: la maison sans fin.

Parmi les notions neuves soutenues par Kiesler dans les années 25, on trouve encore la théorie de l'architecture mobile, de l'architecture-sculpture et de l'abolition de la division actuelle entre la ville et la campagne. Frederick Kiesler fut l'incontestable pionnier de cette architecture des courbes, des spirales, de l'oeuf, de la continuité qui marque actuellement une réaction contre l'architecture fonctionnaliste de l'angle droit.

maison sans fin [web520]


 Frederick Kiesler et la maquette de la maison sans fin.

14:00 Écrit par Luckybiker dans 08 Formes nouvelles | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : kiesler |  Facebook |

09/02/2009

Architecture-sculpture.

André Bloc a pris, ces dernières années, une position sans équivoque en faveur d'une architecture-sculpture, ou d'un renouvellement des formes architecturales par la sculpture.

andre bloc 01 [web520]


André Bloc: architecture-sculpture.

André Bloc écrit notamment: 

Si nous acceptons quelques centaines d'architectes de réputation interna­tionale, nous sommes dans l'obligation de constater que, dans le monde entier, les oeuvres des urbanistes et des architectes atteignent une banalité d'expression désespérante. Il est urgent de modifier le système. Les moyens sont à notre porté et nous disposons non seulement d'immenses ressources techniques, mais aussi d'artistes qualifiés. La plupart des artistes contem­porains se livrent à des travaux de recherche sans destination. Il est impor­tant qu'ils participent, avec les autres artistes, à l'élaboration du milieu urbain et à la création de nouveaux sites ou de jardins. 

II est bien évident que beaucoup d'architectes ont des aspirations géné­reuses et qu'ils souhaitent parvenir à bien s'exprimer: mais ils sont les victimes des conditions qui leur sont faites... 

Pour le moment, et sauf modification fondamentale de la formation des archi­tectes, le travail sur maquette, l'organisation de la recherche et l'appel aux plasticiens, et en particulier aux sculpteurs, sont les moyens propres à amé­liorer le niveau de l'expression architecturale.

 andre bloc sculpture habitacle n°2 1964 Meudon [web520]


André Bloc: Habitacle n°2, Meudon (1964)

Il faut bien dire que, si le mot architecture-sculpture est nouveau, le courant dans lequel elle se place est beaucoup plus ancien. On peut considé­rer que le Palais du Facteur Cheval et les maisons et autres constructions de l'espagnol Gaudi à Barcelone, furent, au début du XXe siècle, le commencement de cette tendance qui s'affirma ensuite dans les projets des architectes allemands des années 20.

 palais facteur cheval [web520]


Palais du Facteur Cheval.
 

gaudi [web520]


Gaudi: la Sagrada Familia à Barcelone.

Hermann Finsterlin dessina, par exemple, en I9I9, une Casa Nova qui constitue en fait une étonnante sculpture abstraite habitable, de même que la fameuse Maison sans Fin de Frederick Kiesler dont les pre­mières études datent de 1924. 

Puis l'architecture fonctionnaliste triomphant dans les milieux d'avant-garde, il s'ensuivit un long désintéressement pour l'idée d'architecture-sculpture. C'est seulement après la seconde guerre mondiale que ce courant repris forme chez quelques sculpteurs: Gilioli (Halle aux vins, 1946), Mathias Gœritz (Musée El Eco, 1952), Etienne-Martin ("Demeure",1956) et enfin André Bloc avec ses premières sculptures-habitacles en 1962.

 frederick kiesler modele pour la maison sans fin 1960 [web520]


Freferick Kiesler: modèle pour la maison sans fin (1960)

La chapelle de Romchamp de Le Corbusier, en I950-55, devait donner à ce tournant dans l'histoire de l'architecture le choc spectaculaire nécessaire. 

Trois personnages hors série ont donné une vie à cette idée-force de l'architecture-sculpture. Il s'agit de l'américain d'origine viennoise Frederick Kiesler, du germano-mexicain Mathias Goeritz et du français Jacques Couelle.

 etienne martin demeure 1 paris 1954-1958 [web520]


Etienne Martin: Demeure 1 - Paris - 1954-1958

13:30 Écrit par Luckybiker dans 08 Formes nouvelles | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : bloc, gaudi, cheval, kiesler, martin |  Facebook |