27/12/2008

Auguste Perret (1874-1954)

Sous le Second Empire, l'avant-garde de l'architecture s'était enthousias­mée pour le fer; celle de la belle époque abandonna le fer pour le béton. Mais si le fer avait, en général, émerveillé les foules des expositions universelles, le béton rencontra une vive opposition. C'est Auguste Perret qui sera l'apôtre du béton avec son immeuble de la rue Franklin à Paris (1903), son garage de la rue Ponthieu (1905) et son église de Raincy (1922).

auguste perret garage rue ponthieu [web520]


Auguste Perret: garage de la rue Ponthieu à Paris.

auguste perret eglise 02 [web520]

auguste perret eglise 01 [web520]


Auguste Perret: extérieur et intérieur de l'église de Raincy.

.

18:01 Écrit par Luckybiker dans 06 Première moitié du XXe siècle | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : perret |  Facebook |

26/12/2008

Joseph Paxton et le Crystal Palace.

L'histoire de l'architecture moderne commence en 1851. C'est en effet à cette date, à Londres que se tint la première de ces expositions universelles dont certaines devaient marquer des étapes impor­tantes dans la manière de construire.

Pour abriter les stands de cette exposition, l'anglais Joseph Paxton proposa de construire un bâtiment de 562 mètres de long sur 124 mètres de large composé uniquement de fer et de verre. Premier exemple d'une architecture métallique industrialisée, ce Crystal Place demeura pendant longtemps le modèle de tous les palais d'ex­position.

Malgré l'importance historique indéniable de Viollet-le-Duc et de Labrouste, grands théoriciens de l'architecture métallique, l'architecture la plus originale du XIXe siècle fut celle des grandes expositions universelles où, pour la première fois l'emploi du fer pouvait démontrer toutes les audaces qu'il permettait. (Est-il nécessaire de rappeler que la tour Eiffel devait frapper tous ses contemporains?)

Paxton - Crystal Palace expo universelle Londres 1851 [web520]

 

crystal palace 01 [web520]

 

crystal palace 02 [web520]

 

crystal_palace [web520]


Vues diverses du Crystal Palace.



25/12/2008

Ce qui s'est fait de plus révolutionnaire au XXe siècle.

Tout comme nous-même vivons actuellement dans une ar­chitecture du Second Empire (le Paris de Haussmann, notamment), lorsque ce n'est pas dans les vestiges des immeubles du XVIIe et XVIIIe siècle» les hommes futurs n'habiterons certes pas tous dans une architecture qui leur sera parfaitement adaptée. 

Un grand nombre de contemporains des voyageurs interplanétaires, de l'automation et de la civilisation des loisirs vivra encore dans l'architecture antérieur au XXe siècle. 

Tout comme les meilleures réalisations modernes d'hier demeurent des mo­dèles pour les architectes contemporains qui ont d'ailleurs souvent bien du mal à les faire admettre, les meilleures réalisations modernes d'aujourd'hui demeureront pendant longtemps encore des modèles très imités. C'est pourquoi nous allons examiner maintenant ce qui s'est fait de plus révolution­naire au XXe siècle.