01/01/2009

Buckminster Fuller et le dôme géodésique.

Une autre forme architecturale actuellement en plein essor est le dôme géodésique, coupoles composées de petits éléments préfabriquables, sur une figure géométrique de base: le tétraèdre. Une résille d'acier supporte ces petits éléments qui peuvent aussi bien être en métal qu'en matière plasti­ques, en carton, en fibre de verre, etc.. Ces coupoles peuvent être gigan­tesques, puisque l'inventeur des dômes géodésiques, Buckminster Fuller, a proposé de recouvrir avec l'un d'eux, qui serait composé de matières plas­tiques translucides, l'île de Manhattan.

 buckminster fuller manhattan [web520]


Manhattan partiellement couvert d'un dôme géodésique.

Allant jusqu'à l'utopie, Fuller avoue que le dôme géodésique serait en fait une structure sphérique trans­lucide enveloppant entièrement la terre, et dont le centre de gravité coïnciderait avec celui du globe. Nous n'en sommes pas encore là! Mais la plus grande coupole géodésique construite par Fuller pour l'Union Tank Car & Cie à Bâton Rouge, en Louisiane en 1958 fait néanmoins 117 mètres de diamètre. De même, les dômes du Pavillon de l'Exposition Américaine à Moscou et celui du pavillon américain à l'Exposition Universelle de Montréal, étaient prestigieux par leurs dimensions. 

Buckminster Fuller - Pavillon americain expo universelle de Montreal [web520]


Buckminster Fuller: pavillon américain de l'exposition universelle de Montréal.

Pour être moins inédites, d'autres formes sont en train d'envahir l'archi­tecture; l'oeuf, la coquille, l'escargot, la spirale, la lentille,... René Sarger précise les avantages de l'ovoïde qu'il a étudié pour un projet de théâtre à Dakar. 

Cette forme est issue d'une observation serrée de la dynamique même des structures réelles et internes de l'oeuf. En fait, celui-ci n'est pas seulement une coquille rigide enveloppant n'importe quel contenu qui donne à l'oeuf cette Résistance qu'il n'aurait pas s'il était simplement vide. En plus de sa coquille extérieure, l'oeuf possède une membrane ou, en quelque sorte, un "tissu" d'une texture très fine et tout autant élastique que sa coquille est rigide.

La première maison en matière plastique, de Ionel Schein avait adopté la forme de l'escargot, avec une circulation intérieure en spirale. Spirale encore que le célèbre musée Guggenheim de New York.

 musee-guggenheim


e Musée Guggenheim de New York.

En 1951, le dôme de la Découverte à Londres, de Ralph Tubbs, en forme de lentille, fut la plus vaste coupole du monde avec ses 111 mètres de diamè­tre sans point d'appui intermédiaire. 

Voiles prétendues, dômes, coquilles, oeufs, lentilles, voilà un nouveau répertoire de formes qui s'oppose résolument à l'actuel poncif de l'angle droit. Autant de courbes peuvent faire penser que l'architecture de la seconde moitié du XXe siècle aurait du être d'autant plus baroque que celle de la première moitié était puritaine. 

Des formes qui pèsent, aux formes qui s'envolent, la révolution est considérable. Mais si nous parlons de baroquisme, c'est d'une nouvelle forme de baroque qu'il s'agit, c'est-à-dire un baroque de la structure, et non pas du décor. 

C'est encore une revanche du lyrisme, longtemps frustré. C'est aussi l'avènement d'une autre idée-force: l'architecture-sculpture, aspect dont nous reparlerons. 

18:00 Écrit par Luckybiker dans 06 Première moitié du XXe siècle | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : fuller, dome |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.