06/12/2008

Bois-du-Luc ou Bosquetville

La Société Civile des Charbonnages du Bois-du-Luc, La Barette et Trivières, Saint-Denis, Obourg, Havré est la doyenne de toutes les sociétés du pays: elle fut en effet fondée le 14 février 1685. 

En 1822, l'ensemble des concessions de la Société comprenait 5.700 hec­tares répartis sur les différentes communes.

 gravure couleur [Web520]


Les charbonnages de Bois-du-Luc avec les carrés formés par les logements des mineurs et, à droite, le "château" du gérant.

Au Bois-du-Luc, la cité du Bosquetville qui s'étendait sur les communes de Houdeng-Aimeries et Trivières, fut longtemps considérée comme un modèle qui, aujourd'hui encore, conserve son originalité caractéristique. Edifiées en 1838 à proximité de la Fosse Sainte-Barbe, 166 habitations forment cette cité dont le plan comprend quatre "carrés" traversés perpendiculairement par les deux artères principales. D'autres demeures furent aussi bâties par la Société de Bois-du-Luc qui posséda jusqu'à 698 maisons.

 plan [web520]


Plan général de Bois-du-Luc.

Des arbres furent plantés dans certaines rues de la cité et un parc (parc du Quinconce) comprenant Kiosque et buvette fut même aménagé dès 1850. Une école primaire fut créée au centre de la cité du Bosquet et une école ménagère y fut ouverte en 1895, les différentes écoles totali­sant jusqu'à 950 élèves. Il y eut aussi une école de mineurs, une biblio­thèque et des salles de fêtes, la famille Plunkett de Rathmore, d'origine irlandaise, prit une part importante dans la direction de l'entreprise et légua en 1861 des portions de ses quotités pour la fondation de l'hospice et de l'hôpital créés grâce à elle au profit des ouvriers et vieillards ayant été au service de la Société.

 carrés [web520]


La place au centre des carrés de Bois-du-Luc.

hopital [web520]


L'hôpital et l'hospice, construits à proximité de la cité ouvrière.

Tous ces établissements ainsi que la cité ouvrière elle-même reçurent la visite de Léopold 1er, du Prince Albert, du Prince Léopold et de la Reine Astrid. 

Si la crise des charbonnages n'était pas venue interrompre brusquement la croissance de Bosquetville, celle-ci serait certainement devenue uns commune indépendante puisqu'elle réunissait à elle seule toutes les fonctions d'une agglomération importante, depuis les transports publics (un premier chemin de fer vers Houdeng fut créé en 1847) jusqu'au lieu de culte.

 habitat [web520]


Les logements des mineurs sont disposés en carrés.

Aujourd'hui, alors que les activités du charbonnage de Bois-du-Luc sont arrêtées, les "carrés" d'habitation sont devenus des logements sociaux et sont essentiellement occupés par la main-d'œuvre étrangère (italiens, polonais, marocains) venue chercher du travail dans notre pays.

place [web520]


La place de Bois-du-Luc vue de l'étage du château du gérant avec, dans l'axe, la silhouette de l'hôpital et de l'hospice.

Lien: http://www.ecomusee-regional-du-centre.be 


Agrandir le plan


Vue aérienne des carrés de Bois-du-Luc.

Commentaires

qui habite aujourd'hui ce quartier?comment vivent-ils?et décrire leurs maisons.Merci de répondre à ces questions....

Écrit par : auriane | 14/06/2009

Les commentaires sont fermés.