05/12/2008

Le Grand Hornu

Le développement sans cesse croisant des charbonnages exigeant une main-d'oeuvre de plus en plus nombreuse, main-d'oeuvre de plus en plus difficile à recruter, les exploitants des charbonnages cons­truisirent durant le XIXe siècle de vastes cités ouvrières. Parmi celles du début du siècle dernier, il faut noter la cité du Grand Hornu, située sur la route de Mons à Boussu à quelques trois cents mètres des Quatre Pavés de Hornu.

hornu001 [web520]


Vue aérienne du Grand Hornu.

L'ensemble des constructions régulières et bien alignées bordaient la route sur la gauche, entourant une plaine plantée d'arbres et appelées autrefois plage d'Orange. Ces habitations furent construites par M.Degorge-Legrand pour les ouvriers des Charbonnages du Grand Hornu. 

A l'époque où M. Degorge-Legrand devint propriétaire de ces mines, les deux seuls puits à charbon qui existaient alors étaient épuisés. De 1810 à 1825, M.Degorge-Legrand fit creuser dix puits de mine, mais de grandes difficultés vinrent entraver son entreprise, les travaux souterrains étant fréquemment inondés (en 1811 notamment). 

13837562_DSCF0004 [web520]


L'entrée principale du Grand Hornu.

Ce ne fut que pendant les années 1816 et 1817 que le propriétaire se trou­va en mesura de donner à son établissement les développements qui devaient faire de ce charbonnage l'un des principaux du pays. Comme il devait employer quinze à dix-huit cents ouvriers et que la commune d'Hornu comptait à peine trois mille habitants, il devait attirer chez lui des travailleurs étrangers au village. 

C'est principalement pour cette raison que de 1823 à 1825 cent septante-cinq habitations ouvrières furent construites. En 1832, leur nombre s'élevait à deux cent quarante-cinq. Cette colonie se compléta par une installation de bain, une salle de fêtes et une vaste école mixte où plus de deux cents enfants suivaient les cours. Dans cette école construite an 1825, les élèves apprenaient à lire, à écrire et à compter et recevaient les premiers éléments de dessin linéaire et de géométrie pratique. Une bibliothèque était mise à la disposition des travailleurs et de leurs enfants. 

hornu002 [web520]


La grande cour intérieure.

Les toits des habitations, à l'origine, étaient plats; ce n'est que plus tard qu'on construisit les toitures, ce qui donna lieu à de nombreuses querelles entre voisins, les greniers n'étant pas séparés. 

Les rangées de ces maisons de mineurs ne traduisent qu'un souci pra­tique peut-être pour l'usager, rentable sans doute pour l'exploitant. De ce parti purement empirique, de construire, il ne reste maintenant que tristesse, ségrégation, déchéance. Et bientôt le vieillissement jusqu'à la vétusté et l'abandon, qui feront de ces logements des taudis. 


Agrandir le plan


Photo aérienne du site du grand Hornu.
L'histoire de cet établissement serait incomplète si nous ne pariions de la fameuse émeute connue sous le nom de "pillage Degorge". Afin de faciliter le transport des charbons au rivage de Saint-Ghislain, transport qui s'effectuait par charrettes, H. Degorge, qui avait vu fonc­tionner les premiers chemins de fer en Angleterre, fit construire dès 1830 une voie ferrée entre son établissement et le rivage en question. Ce fut l'un des premiers chemins de fer en Belgique, si pas sur le conti­nent. Ce progrès eut pour résultat de réduire considérablement la main-d'oeuvre. Les charretiers, furieux de se voir réduire au chômage, organisèrent une émeute et allèrent piller le château de M.Degorge. Celui-ci n'eut la vie sauve qu'en se réfugiant dans un pigeonnier. On cita encore aujourd'hui des familles qui tiendraient leur fortune de ce pillage, car cet événement n'a pas été oublié. 

Le charbonnage du Grand Hornu témoigne, tant dans la construction des bâtiments de la cour que dans celle des maisons pour mineurs, d'un soucis d'ordonnance qui, sans constituer une réponse aux exigences de l'urbanisation moderne, indique néanmoins que les problèmes étaient posés dès le début de l'expansion de l'industrie charbonnière au Borinage et que des solutions avaient été, à ce moment, ébauchées.

Lien: http://www.grand-hornu.be/

18:45 Écrit par Luckybiker dans 03 Exemples de réalisations | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hornu, boussu |  Facebook |

Commentaires

ce n est pas loin de chez moi hé hé

Écrit par : Lècia | 05/12/2008

« Humilité » une qualité importante, et pas seulement pour les référenceurs.

Écrit par : gollumelite | 24/11/2013

Les commentaires sont fermés.